Qu’est-ce que l’inclusion et pourquoi est-elle importante pour votre entreprise ?

L’inclusion en entreprise, nouvel enjeu RH

Tout le monde est forcément ouvert à l’inclusion, c’est politiquement correct.

Mais qu’est-ce que c’est vraiment ?

Le concept d’inclusion est nouveau dans le monde des RH et nombreux sont ceux qui ne le comprennent pas encore.

Comment l’inclusion peut être mise en œuvre dans l’entreprise et quels en sont les bénéfices ?

Qu’est-ce que l’inclusion au travail ?

L’inclusion signifie que chacun doit se sentir accueilli, apprécié et respecté par les autres, quelles que soient ses différences.

Cela signifie que tout le monde devrait avoir les mêmes chances et les mêmes droits au travail, indépendamment du sexe, de sa culture, de ses origines ou de son fonctionnement intellectuel.

Mais ces critères ne sont plus les seuls à prendre en compte !

Aujourd’hui, on parle souvent de diversité et d’inclusion, est -ce vraiment la même chose ?

Si l’inclusion est parfois utilisée comme synonyme de diversité, elle va au-delà de la simple présence de minorités dans notre organisation. 

Le sociologue Niklas Luhmann utilise la première la notion d’inclusion sociale et la définit ainsi :

“Acte d’être inclus dans un système social, autrement dit c’est se sentir faisant partie d’un groupe, d’une organisation”.

Alors que la diversité, ce sont les caractéristiques physiques et non physiques qui nous différencient les uns des autres.

Aujourd’hui les entreprises sont poussées par des obligations règlementaires à accueillir dans leurs équipes des personnes issues de cette diversité.

Les accueillir certes, mais les intégrer, c’est faire percevoir à ces personnes qu’elles peuvent exprimer librement leur unicité sans déranger les autres.

Or, la différence fait peur. Elle peut générer des problématiques de communication.

L’inclusion : une nouvelle préoccupation RH

Comment fait-on travailler des personnes qui n’envisagent pas la vie professionnelle de la même manière, n’ont pas les mêmes priorités, ni la même organisation de travail ?

Cette problématique n’est pas nouvelle en entreprise, il y a déjà eu des chocs générationnels où cette question s’est déjà posée.

La différence avec aujourd’hui, c’est que la pandémie COVID a accentué une évolution forcée du monde du travail.

De nouvelles opportunités de modes de travail se sont développées : télétravail, 100% remote, freelancing, congés pour création d’entreprise …

La notion même de travail a brutalement évolué. Les individus reviennent à l’essentiel et se questionnent :

Quels sont le sens et la contribution que je souhaite poursuivre dès à présent dans mon travail ?

L’enjeu de l’inclusion devient donc plus urgent à traiter.

Sur un plan RH, c’est un bouleversement, parce que ce n’est plus l’organisation qui fixe les règles mais les collaborateurs

Comment la fonction RH peut se réadapter à ce nouvel enjeu qu’est l’inclusion ?

La fonction RH est en pleine mutation pour se repositionner à ce qui aurait dû être son cœur de métier : la compréhension et la prise en compte de l’humain pour l’inclure dans le fonctionnement de l’entreprise.

La croissance de la majorité des entreprises repose essentiellement sur les capacités de production de ses équipes.

L’inclusion, c’est au final :

  • prendre en considération la diversité de ses équipes sur l’ensemble de ses différences,
  • être à l’écoute des différents points de vue,
  • être ouvert à la diversité des façons de penser et agir.

Finalement l’inclusion, c’est commencer par accepter la différence de l’autre et la voir comme une richesse pour le collectif.

C’est aussi arrêter de juger l’autre en fonction de son propre système de valeurs ou de croyances.

Comment mettre en place l’inclusion au sein de notre entreprise ?

Inclusion comment agir en entreprise

L’inclusion : des actes au delà des mots

Les valeurs, la vision, la mission et les objectifs doivent tous refléter la décision de l’entreprise d’avancer dans un cadre d’inclusion.

L’inclusion doit être introduite dans tous les process RH et dans toute l’organisation pour que cela fonctionne.

Mais attention, l’intégration n’est pas l’inclusion !

La première nécessite que la minorité différente s’adapte à l’organisation et aux autres. C’est plus un effort individuel.

Tandis que pour l’inclusion, c’est l’organisation et l’ensemble des individus qui font tous la démarche de s’adapter. C’est donc un effort collectif.

Quels sont les bénéfices de l’inclusion pour l’entreprise ?

Investir dans l’inclusion nécessite une remise en cause de son organisation, de son fonctionnement, des mentalités, pour quels gains ?

Les bénéfices sont larges, en voici quelques exemples :

  • Action sur la productivité des équipes : 

En associant des personnes différentes, vous pouvez vous appuyer sur les talents et richesses de chacun pour les mettre à contribution face aux problématiques et enjeux de l’entreprise.

  • Action sur l’innovation :

Si le salarié se sent reconnu, il devient motivé à faire progresser l’entreprise. L’inclusion permet de sortir du statu quo, l’entreprise s’ouvre à plusieurs possibilités pour atteindre son but.

  • Action sur la compétence :

Être au quotidien avec des personnes qui sont différentes, nous amène à développer nos capacités et nos compétences. La stimulation est le levier de l’apprentissage.

  • Action sur l’appartenance :

Écoute, respect, considération, liés à l’inclusion amènent des rapports humains authentiques, de confiance.

  • Action sur l’adaptabilité à son marché :

Face à une difficulté, une équipe inclusive est plus résiliente. Elle a une capacité à rebondir plus rapidement. 

  • Action sur la performance :

Une organisation agile, efficace et capable de résoudre ses difficultés influe sur la performance de son activité.

Être inclusif, c’est accepter sans jugement l’autre, sa différence, en voir un réel bénéfice pour soi et son équipe.

L’inclusion, c’est s’ouvrir à un nouveau monde, celui des champs des possibles. 

Accepter de se remettre en cause pour rendre son organisation plus inclusive.

Aussi, c’est d’opter pour une expérience collaborateur personnelle et non plus standardisée. 

Dans le prochain article, nous détaillerons les actions à mettre en place pour transformer son organisation en une entreprise inclusive.